dimanche 26 avril 2015

Costa Rica 14 mars, retour en France!

Costa Rica 14 mars, retour en France!

J'ai comme un impression de «déjà vécu» quand je me lève... : avion ou pas avion ? L'avenir me le dira !
A priori, il n'y a pas eu de nouvelle éruption cette nuit, mais le cumul des vols annulés depuis l'avant-veille 16h ne risque-t-il pas de largement perturber les départs ?
Umberto me rappelle un taxi...c'est le même chauffeur qu'hier, qui est tout étonné de me revoir à la Casa Tago alors qu'il m'avait déposée à l'aéroport ;-) Je lui raconte mes misères et il me souhaite de réussir à partir, cette fois :-)




Moins de monde qu'hier en arrivant, mais chat échaudé craignant l'eau froide, je me jette quand même immédiatement dans la queue d'enregistrement ( heureusement, le gars au guichet hier m'a confirmé que je n'aurais pas à racheter une taxe d'aéroport, puisque je n'avais pas pris mon vol. Ça paraît logique, mais j'ai préféré quand même poser la question ! ) et j'arrive à l'endroit où une hôtesse dispatche les gens qui ont un billet valable de ceux qui doivent en reprendre un. Je lui montre le billet qu'on m'a fait hier, et je vais dans une file pas trop longue :-)
L'employé enregistre mon bagage, OUF, a priori le billet n'a pas été annulé, mais le vol est quand même retardé d'1h40 ( 12h ) ! Je lui demande si je peux avoir aussi mon billet pour le vol Bogotá-Paris, hélas il me dit que ça n'est pas possible : je suis bien enregistrée pour ce vol, sur son écran, mais il ne peut pas déjà éditer le billet, il faudra que je le fasse en Colombie. Pourtant, mon sac est enregistré, lui, pour aller jusqu'à Paris, je n'aurai pas à la récupérer à Bogotá, ce qui est déjà une bonne chose. Mais pas de billet "physique" pour moi, ça n'est pas très rassurant, mais je n'ai pas le choix. Et c'est quand même toujours mieux qu'hier : mon sac est enregistré et je devrais pouvoir au moins prendre ce premier vol !
Comme ça s'est passé plus rapidement que je ne le craignais, et que j'ai eu le temps de repérer, hier, durant 5 heures de queue ;-), qu'un bar Lavazza à l'étage avait du wifi ( celui de l'aéroport ne fonctionne toujours pas:-( ), je monte prendre un cappuccino et un code wifi et je peux raconter à ma tribu que ma situation s'améliore un peu ;-)






















Je jette régulièrement un œil aux panneaux des départs, et je vois que mon vol est maintenant retardé d'une heure de plus ( 13h ) :-(



Accro au wifi, je reste là le plus longtemps possible, puis je redescends à 11h pour me diriger vers les contrôles de police et autres douanes . Good Lord !!! A nouveau une file gigantesque ! Quelle sotte ! Au lieu d'assurer et d'aller directement dans la salle d'embarquement, j'ai bêtement traîné chez Lavazza juste pour avoir un lien internet avec ma tribu ! Et je recommence à stresser en voyant les minutes défiler sans progresser beaucoup :-(( Je ne vais tout de même pas rater mon avion à cause de ma dépendance au wifi ! ;-/ Bon sang, je me suis quand même dirigée vers l'embarquement DEUX HEURES avant le décollage !!
Heureusement, Madame Bonnétoile, qui était partie je ne sais où ces temps-ci, se rappelle à moi sous la forme d'un employé qui dirige les passagers selon l'heure de leur vol : queue longue ou file plus rapide... Chance pour moi, il n'est pas au courant des retards successifs de chaque vol, donc en lisant sur mon billet que je dois être dans la salle d'embarquement pour 11h ( car le vol était retardé à midi, à la base ) et qu'il est 11h20, j'ai droit à la file "rapide" alors que mon vol ne décolle qu'à 13h :-))
Je ne le saurai jamais catégoriquement, mais je pense que c'est ce qui m'a sauvée : le passage police et douanes n'a duré « que » 40 mn environ ( !! ) et je suis arrivée dans les temps pour l'embarquement, OUF !
Dernier petit stress en me présentant à l'hôtesse juste avant de rentrer dans l'avion : je la vois froncer les sourcils, revérifier son écran et griffonner quelque chose sur ma carte d'embarquement :-(, mais ouf, elle m'autorise à passer !
Et je comprends en arrivant dans l'avion : elle a transformé ma place de seconde classe en classe Affaires :-)))



Je suppose que c'est une petite compensation pour la galère que je vis depuis 24h :-)
Jack m'apprendra plus tard que j'ai eu de la chance qu'il y ait peu de monde dans cette classe, car les consignes sont de n'accorder des surclassements exceptionnels que si deux sièges de front sont libres, pour ne pas imposer à une personne qui a payé son billet au prix fort de côtoyer quelqu'un de la plèbe de la classe économique ;-D
Et cette consigne à donc pour résultat qu'en effet, je n'ai personne à côté de moi, d'autant plus royal, j'ai vraiment mes aises :-)




















L'hôtesse est aux petits soins avec moi et me gave de jus d'orange, alcool et autres petits fours bien sympas, avant un bon repas dans de la porcelaine et avec des couverts en métal, je décompresse enfin, j'admire le paysage par le hublot...


































Ah, mini anecdote montrant ma piètre connaissance des usages en classe Affaires ( je me rappelle de deux seules autres fois : un rapatriement de Pologne pour cause d'épaule cassée, et un vol pour Cuba où l'organisateur a bien négocié ( large pourboire? ) le transfert de notre petit groupe dans cette classe qui était quasi déserte! ) : quand l'hôtesse arrive, avant le repas, avec une serviette blanche, je fais mine de tendre la main pour lui prendre... avant de me retenir in extremis : elle dresse en fait une NAPPE sur ma tablette! Sûr que je ne suis pas habituée à ça avec mon pourvoyeur principal de vols : Ryanair ;-D
Exceptionnellement, je trouve le vol trop court, ça y est, l'avion pique déjà du nez ;-)






Mais en arrivant dans l'aéroport, je vis encore une vraie galère, seule dans cet aéroport inconnu, en essayant de trouver un comptoir Air France qui pourrait m'éditer ma carte d'embarquement pour Paris. Je ne trouve que des employés parlant seulement espagnol. Je tourne en rond, je fais des kilomètres dans ce grand aéroport, et ça n'est qu'après un long moment que je trouve enfin une hôtesse d'accueil à une porte d'embarquement qui m'explique en anglais, ouf, qu'il n'est pas nécessaire d'aller à un guichet d'enregistrement, puisque je suis en transit, qu'il suffira de se présenter à la porte d'embarquement correspondante lorsqu'elle sera affichée sur les écrans.
Me voilà enfin rassurée et je peu me balader plus sereinement dans l'aéroport en attendant que ma porte soit affichée...




Hélas, encore une mauvaise nouvelle, le seul vol retardé de tout l'écran est celui pour Paris, j'aurai vraiment eu du mal avec mon retour du Costa Rica vers la France! 



















Mais je finis enfin par embarquer ( pas de surclassement cette fois, dommage, vu la longueur du vol :-/ ), encore une fois épuisée par mon marathon depuis le matin. Vol vraiment interminable, car malgré ma fatigue je n'arrive pas vraiment à dormir, et j'enchaîne les films en attendant que ça passe.
Récupération assez rapide de mon sac et Jack vient me chercher en Stilo à la porte de sortie de l'aérogare, ouf, la galère est finie!
Je dormirai respectivement 14h puis 12h les deux nuits suivantes : j'ai bien fait de me faire remplacer lundi et mardi, j'en avais vraiment besoin!

En résumé, le Costa Rica est un bien beau pays, les gens y sont vraiment accueillants mais attention, les prestations touristiques sur place ( hôtels, activités sportives, Parcs Nationaux et autres sites touristiques ) sont chères!
Et n'oubliez pas si vous voulez y aller : passez par Tout Costa Rica, ils ont vraiment largement contribué à la réussite de mon voyage : en amont pour la préparation en discutant avec des voyageurs sur le blog, réponses de Pierre aux questions que je me posais, location du 4x4 vraiment simple et rassurante, carte d'assistance 24h/24, carte SIM pour téléphoner à pas cher au Costa Rica, grande liste d'hôtels et d'activités recommandés, réductions...
En plus, la débriefeuse, à la fin de mon séjour, m'a appris qu'ils avaient installé le même système pour... le Pérou!! Ça n'est pas tombé dans l'oreille d'une sourde! Un jour peut-être, j'espère!!! Car j'aime décidément bien les pays d'Amérique Latine ( Mexique, Guatemala, Équateur, Cuba, Costa Rica...) :-)




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire