dimanche 29 mars 2015

La Zouzoute au Costa Rica :-) La décision, les préparatifs.





Après les attentats de janvier

( si ce blog est toujours là dans quelques années, lien pour mémoire )

qui m'ont touchée plus profondément que je ne l'aurais imaginé, et après le stress de la vente, au magasin, du Numéro des Survivants

 ( on n'en avait jamais assez pour tout le monde, j'étais frustrée de passer ma journée à décevoir mes clients, à ne délivrer cet acte de résistance qu'au compte-goutte, selon mes faibles livraisons ), j'ai soudain eu envie d'une grosse bouffée de nature vierge, loin des humains assassins, et loin de la France. Un vrai gros besoin de changer radicalement d'air, pour récupérer un peu.
J'ai tapé sur Google "où partir en février?", je suis allée sur le site du routard.com et dans la catégorie "Nature", je me suis dis que le Costa Rica allait parfaitement convenir à mes besoins du moment. Et puis l'Amérique Centrale me plaît :-)
Comme la condition première pour que je puisse partir en congés est que j'aie quelqu'un pour me remplacer au magasin, j'avais déjà bloqué mes dates en février et trouvé un remplaçant ( merci Nicolas :-) ) quand je me suis mise à chercher comment y aller pour pas trop cher.
Hélas, contrairement à mes habitudes ( je prépare souvent mes vacances d'une année sur l'autre! ), je m'étais un peu trop précipitée et je me suis rendue compte que j'avais choisi des dates pendant les vacances scolaires, ce qui mettait rien que le billet aller-retour à plus de 1000€! Aglups. j'allais devoir revoir ma copie, et c'est un peu gênée que j'ai demandé à Nicolas si ça ne le dérangeait pas que finalement je reporte sur le mois de mars. Ouf, il était d'accord! ( re-merci, Nicolas ;-) ) Et la saison était toujours bonne en mars!
J'ai donc pris un billet du lundi 2 mars ( car j'avais un WE de prévu avec des amis juste avant ) au vendredi 13 mars, avec un retour sur Paris le samedi, ce qui me laissait le dimanche pour récupérer de la fatigue du voyage en lui-même et du jet lag, (on n'a plus 20 ans, ma pauv'dame! ), pour 750€ par Air France.
Comme j'avais une escale au Panama à l'aller ( avec une nuit sur place ), ça me laissait donc 10 jours et 10 nuits au Costa Rica.

Pour info, ce qui suit est surtout "intéressant" pour les personnes qui veulent partir au Costa Rica, car ce sont des détails pratiques.

Rapidement, en commençant mes recherches sur internet, j'ai compris que ça n'allait pas être des vacances bon marché : comme les touristes d'Amérique du Nord ( USA, Canada ) représentent la grande majorité des touristes au Costa Rica, leur haut pouvoir d'achat fait que les hôtels et autres activités sont très chers sur place :-(
Pour les restos, on peut s'en sortir à pas cher en mangeant des "casados" ( plats du jour ) dans les "sodas", petits restos simples fréquentés par les "ticos" (surnom donnés aux habitants du Costa Rica ).

Extrait de :

http://monguidevoyages.com/costa-rica.html  :

 Les habitants s’appellent tico ou tica (féminin). Cela provient de l’utilisation populaire du suffixe diminutif tico ajouté à plusieurs mots pour paraître plus courtois et poli. Les Costaricains sont reconnus comme étant très amicaux, serviables, décontractés, pas pressés, éduqués et sensibles à l’environnement. Prendre le temps avec la famille et les amis est primordial. Les visiteurs sont normalement appelés Gringos mais non au sens péjoratif du terme comme dans d’autres pays d’Amérique Latine. L’expression commune Pura Vida (vie pure) qui veut dire, c’est la vie!, c’est cool!, englobe vraiment le style de vie et est utilisée largement dans les conversations.

Tant que j'y suis, un petit lien sur la culture du Costa Rica :

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Culture_du_Costa_Rica

Et pour mettre tout de suite les choses au point, sachez que les formes "costaricien" et "costaricain" sont toutes les deux admises et que je préfère le dernier!

J'ai aussi compris qu'en 10 jours, j'allais devoir faire des choix drastiques dans les régions à visiter, car malgré la petite taille du pays ( 51.000km², 10 fois moins grand que la France ), à cause de son relief montagneux, les routes n'étaient pas très nombreuses ( donc générant des circuits "en étoile", repassant par les mêmes points stratégiques ), et le reste, ce sont des pistes où on ne roule pas vite!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Costa_Rica

Je suis aussi rapidement tombée sur THE bon plan de mes vacances : Tout Costa Rica ( que j'abrégerai désormais en TCR ),

https://www.toutcostarica.com/ 


un réseau solidaire francophone où plein de gens racontent leur voyages au Costa Rica dans des blogs, une mine de renseignements, le tout chapeauté par Pierre, qui habite sur place et répond largement à toutes les questions qu'on se pose sur son pays d'adoption!
Je rêve qu'un jour il existe un "TCR" pour tous les pays que je veux visiter! C'est trop pratique!
En plus, Pierre vend un concept que je trouve génial : une carte d'assistance francophone ( 35$ pour tout le séjour, très raisonnable! ) où, 24h/24 on peut appeler pour demander tous les renseignements dont on a besoin, que ce soit vital ou peu important, touristique ou non, se faire assister en cas de problème ( accident ), servir d'interprète avec une personne qu'on a en face de soi, si on ne parle pas espagnol ( ce qui est mon cas ), etc.
Et bien sûr, il a été au bout de sa réflexion : qui dit numéro de téléphone au CR pour l'assistance dit "frais de communication", donc il a aussi mis en place un service de location de téléphone mobile, prêt de carte SIM à mettre dedans, incluant un forfait d'une heure pour un tout petit prix, bref, en gros, il a pensé à tout!
Comme en plus il peut détailler cela, j'ai emporté avec moi un ancien mobile (pour ne pas avoir besoin de changer constamment la puce quand je veux utiliser mon smartphone "normalement")  et je n'ai donc pris que l'assistance et la carte SIM ( rendue à la fin du séjour ) avec une heure de comm'.
Il propose aussi des cartes "Premium Hôtels" et "activités" qui permettent d'avoir 15% de réduction sur une large sélection d'hôtels et d'activités triés sur le volet, dont on peut trouver la liste sur le site ( liste mise à jour grâce aux avis des touristes les ayant fréquentés ). Comme ces cartes coûtent 65€ en pack (comprenant la carte d'assistance 24h/24 dont je parlais plus haut), je ne les ai pas prises car pour une seule personne, et ne passant que 10 jours et 10 nuits sur place, elles n'auraient pas été rentabilisées, d'autant plus que je visais des logements peu chers et des activités, certes, mais pas une par jour, trop cher pour mon budget serré!

Encore une précision à propos de Pierre : il fait aussi l'intermédiaire avec des loueurs locaux pour proposer des 4x4 ( indispensable au Costa Rica : ne prévoyez pas de louer une simple voiture, vous seriez frustrés et risqueriez de l'abîmer sur les nombreuses pistes! ) à des prix très intéressants, surtout quand on compte tous les divers suppléments ( assurances, GPS, prise/dépose du véhicule à l'aéroport, ou ailleurs que chez le loueur... ) que les loueurs internationaux rajoutent au bout de leurs tarifs soi-disant bas.
Après une rapide vérification sur internet des prix auprès de centrales de location classiques, mon choix est vite revenu à Pierre : je lui ai loué un petit modèle de 4x4 pour mes 10 jours sur place, un Suzuki Jimny,

 http://news.autoplus.fr/news/1486960/4x4-Tout-terrain-Nouveau-restylage-Suzuki-Jimny

pour 610$ soit, au taux du jour où le retrait à été fait sur mon compte, frais bancaires compris ( au fait, très agréable, on n'a rien à payer d'avance, ça ne se fait qu'une fois sur place! ) : 590€
Et bien sûr, tout, tout, tout compris, assurances maximum ( tous risques ), prise et dépôt de la voiture à peu près où on veut au Costa Rica ( !! ), GPS...
Et ce confort, avec la carte d'assistance 24h/24, de pouvoir appeler TCR en cas d'accident, d'avoir en direct et en français ( et sans débourser des mille et des cents en appelant un numéro en France! ) les consignes de ce qu'il faut faire, discussion éventuelle avec la personne en cause dans l'accident, si elle est de langue espagnole...

Bref, l'avion, c'est fait, la location du 4x4 c'est fait, je me suis donc attaquée à la lecture de mes deux guides ( Lonely Planet et Petit Futé : à mon grand dam, le Guide du Routard n'existe pas sur cette destination :-( Pour info, j'ai personnellement préféré le Petit Futé ), des blogs des voyageurs "TCR" et d'internet en général pour le séjour en lui-même :-)
J'ai décidé, et bien que ce soit la saison sèche ( donc plus fréquentée touristiquement que la saison "verte", terme étudié pour être plus positif que "des pluies" ;-D ) de ne réserver que la première et la dernière nuit, ainsi que le WE au milieu de mon séjour, ayant lu que les Ticos de la capitale ( San José ) avaient une grosse tendance à envahir le reste du pays les week-ends, tiens, ça me rappelle les Parisiens qui partent en province ;-)
Pour la dernière nuit, ayant un vol le lendemain matin pour repartir ( via Bogota, escale de qq heures, là ), le choix a été vite fait : j'ai pris le logement "chez Pierre" ( oui, le Pierre de TCR, omniprésent dans mon voyage! ) situé idéalement à Alajuela, à qq km de l'aéroport. En plus, j'avais lu dans un de mes guides que cette ville, de taille humaine, était bien plus agréable que la capitale san José!
Ça coûtait 45$ la nuit pour une chambre avec salle de bain, du wifi, et le pdj, impeccable!

 https://www.toutcostarica.com/hotel-chez-pierre-aeroport-alajuela-costa-rica.html

J'ai aussi réservé une chambre dans une Guest House au Panama pour mon escale de l'aller. 30$ la nuit sans pdj.
Comme j'avais décidé, malgré le GPS inclus avec mon 4x4, de prendre le mien car j'allais travailler dessus en amont pour les itinéraires de chaque jour, et y rentrer des logements pas chers dans les favoris, j'ai mis aussi ce logement du Panama dedans, car le site de la propriétaire disait que les taxis avaient parfois du mal à arriver jusque chez elle, depuis l'aéroport ( pourtant pas très loin ) ;-)

Pour la première nuit au Costa Rica, après avoir décidé de mon RB, j'ai opté pour l'hostel Plinio :

http://www.french.hostelworld.com/hosteldetails.php/Hostel-Plinio/Manuel-Antonio/72844?source=adwordsdynamicfr&sub_keyword=_cat:hostel+hostel&sub_adgroup=UnID1&sub_ad=b&sub_publisher=ADW&gclid=CjwKEAjwotmoBRCc6LWd2ZnkuBYSJACyt2quDFXotq3oHzM7KhGWujspqHEbnyAwTv-0NdhNXRqgbBoCGuXw_wcB

Et pour ce qui est du logement "du WE" :

http://essencearenal.com/fr/_rooms/

où j'ai choisi la tente, pour le prix et pour le fun :-)
Et pour deux nuits, par rapport à mon RB. 



La Zouzoute en WE à Stockholm en février 2015

Là encore, pas le temps de raconter, je suis déjà bien en retard pour mes compte-rendus du Costa Rica!

Donc WE du 13 au 15 février avec Xtian.

1er logement, Connect Hotel, à l'aéroport de Skavsta, parce qu'on arrivait vers 22h.

http://www.connecthotelskavstanykoping.com/index.htm









En route vers Stockholm! 

























































































































































































Notre 2ème hôtel, Motel L, à Stockholm :

http://motel-l.se/en/






Dans le quartier pas loin de l'hôtel, on voit un gars passer avec un snow-board!?


On le suit : normal, il y a une piste de ski juste à côté! En plein Stockholm :-)















































Special attention pour Olof, qui m'a fait découvrir, il y a quelques années, le "secret" de cette statue...


On prend une navette maritime comprise dans le prix de notre carte de transport, pour le fun...




















Resto Bakfickan

 
( à côte de l'Opéra ) découvert il y a quelques années avec Francis, redécouvert in-extremis dans le Cartoville quand on passait pas loin et qu'il était temps de manger!



































A la base, on était venus à Stockholm pour se promener dans les stations de métro artistiquement décorées, et puis comme il faisait beau, on a dévié "en surface" de notre projet de base, mais on en a vu quand même quelques unes...


























Retour à l'hôtel :


Petit-déj le lendemain :

























Encore le métro...






































































































































Dernier repas, à la gare...




Et on repart en bus vers Skavsta...