samedi 30 novembre 2013

Roumanie, 20 septembre de Suceava à Ciocanesti via les monastères de Sucevita et Moldovita


Pdj à la carte au restaurant de l’hôtel Zimbra.
On fait qq courses dans un hyper à Suceava puis on repart sur des routes de campagne avec charrettes habituelles ( on en a vu particulièrement beaucoup aujourd’hui ), certaines chargées de choux, et stands de légumes en « pickles »



Roumanie

Roumanie

Roumanie

Roumanie

Roumanie

Roumanie

Roumanie

Roumanie

Roumanie



















Encore une belle église en bois, dans laquelle on peut entrer et photographier, j’en profite !

Roumanie

Roumanie

Roumanie

Nous arrivons au monastère de Sucevita,


Monastère de Sucevita, Roumanie

Interdiction de photographier les religieux!

avec toujours de belles fresques extérieures, et entouré d’un mur d’enceinte massif qui lui donne un air de forteresse.
Cette fois on a la chance d’avoir de belles éclaircies, ça fait du bien et je me lâche photographiquement :-)


Monastère de Sucevita, Roumanie

Monastère de Sucevita, Roumanie

Monastère de Sucevita, Roumanie

Monastère de Sucevita, Roumanie

Monastère de Sucevita, Roumanie

Monastère de Sucevita, Roumanie

Monastère de Sucevita, Roumanie

Monastère de Sucevita, Roumanie

Monastère de Sucevita, Roumanie


Monastère de Sucevita, Roumanie

Monastère de Sucevita, Roumanie

Monastère de Sucevita, Roumanie

Monastère de Sucevita, Roumanie

Monastère de Sucevita, Roumanie

Monastère de Sucevita, Roumanie

Monastère de Sucevita, Roumanie

Monastère de Sucevita, Roumanie

Monastère de Sucevita, Roumanie


Monastère de Sucevita, Roumanie

Monastère de Sucevita, Roumanie
Même les moines sont au régime des choux !

Monastère de Sucevita, Roumanie
























On reprend la route dans un paysage de collines verdoyantes et de forêts de sapins, je ne me lasse pas de la beauté rurale de la Roumanie :-)


Roumanie

Roumanie

Roumanie

Tuiles en bois, Roumanie

Roumanie
Dernier monastère de Bucovine ( on en aura vu une bonne partie ! A ce propos, contrairement à ceux du Neamt, qui sont d’accès gratuit, nous devons nous acquitter, dans ceux de Bucovine, d’un droit d’entrée de 5 lei et 10 lei pour pouvoir prendre des photos ), celui de Moldovita, hélas à nouveau sous la grisaille.


Monastère de Moldovita, Roumanie

Monastère de Moldovita, Roumanie

Monastère de Moldovita, Roumanie

Monastère de Moldovita, Roumanie

Monastère de Moldovita, Roumanie

Monastère de Moldovita, Roumanie

Monastère de Moldovita, Roumanie


Monastère de Moldovita, Roumanie


Monastère de Moldovita, Roumanie















Encore une fois, je suis épatée par la beauté des bâtiments d’habitation des nonnes, bien mis en valeur, en plus, par des tas de fleurs.

Monastère de Moldovita, Roumanie

Monastère de Moldovita, Roumanie

Monastère de Moldovita, Roumanie

Monastère de Moldovita, Roumanie





Re-montagnes, forêts et vallées vertes, c’est un vrai régal pour les yeux !


Roumanie

Roumanie

Roumanie

Roumanie

Roumanie

Roumanie

Roumanie

Roumanie

Roumanie


Roumanie

Roumanie

Roumanie

Roumanie

Homme portant un tronc, Roumanie


Roumanie
Un petit creux se faisant sentir ( il est déjà 15h ) nous nous arrêtons pour manger au restaurant de la pension Vranis.

Pension Vranis, Roumanie

Comme je ne me lasse pas non plus de la mamaliga ( rappel : polenta roumaine ), après une bonne soupe, j’en prends à nouveau une plâtrée, accompagnée d’une sauce à la crème et aux cèpes, un régal :-)

Pension Vranis, Roumanie

Mamaliga et cèpes, Pension Vranis, Roumanie


A propos des cèpes, on a eu non seulement la chance de tomber sur la pleine saison ( plein de vendeurs le long des routes, et donc on en trouvait aussi dans les restos, j'ai vite appris le mot en roumain ;-) : hribi!! ) mais en plus, à toute chose malheur est bon : la pluie abondante inhabituelle a fait que ça a été une année exceptionnelle au niveau des cèpes, alors que l'année dernière ( météo très sèche ), il n'y en avait quasiment pas eu!! 
Une heure et demi après, nous attaquons une route pourrie qui restera longtemps dans nos mémoire, c'est la N°18 qui démarre après le col de Mestecanis ( 1096 m ) et elle est mauvaise jusqu'à Borsa, soit environ sur 80 km :-(((

Route 18, Roumanie

Route 18, Roumanie

Route 18, Roumanie



Heureusement pour ce jour-là, on n'a eu à en subir qu'une petite partie jusqu'à Ciocanesti, là où on logeait! Mais même cette petite portion m'a tuée!! Il fallait zig-zaguer entre les bosses et les nids de poule, et il y en avait parfois tant qu'on ne pouvait pas les éviter : dans le meilleur des cas, quand on voyait à temps qu'on allait les subir, on se levait in extremis sur la moto pour amortir le choc. Dans le pire des cas, on se prenait la bosse ou le trou ( surtout les bosses, plus traîtresses car moins visibles ) de plein fouet dans la colonne vertébrale, un délice :-///
Les routes roumaines en mauvais état, ça n'est pas une légende, mais alors celle-là, elle battait tous les records! Le pire, c'est que de grands panneaux annonçaient des travaux dont la fin aurait dû être...en août 2013! Raté!
On ne voyait même quasiment pas de portions en train d'être réparées, ou "partiellement" : les nids de poule ronds ou ovales laissaient la place à de grandes saignées rectangulaires ( donc faites autour des trous de base ) prévues pour être rebouchées...mais laissées en l'état, donc encore pire que les nids de poule d'origine :-/


Route 18, Roumanie

Route d'anthologie! 
Nous arrivons à Ciocanesti, où nous avons mis près d’une heure pour traverser le village d'un bout à l'autre tellement les maisons décorées sont jolies ( le village est connu pour ses maisons aux murs décorés de fresques florales aux motifs assortis aux tissus et vêtements traditionnels du coin!  ) En plus, le tout dans un écrin de verdure avec collines bien vertes, meules de foin, vaches...Enchanteur!

Ciocanesti, Roumanie

Ciocanesti, Roumanie

Ciocanesti, Roumanie

Ciocanesti, Roumanie

Ciocanesti, Roumanie

Ciocanesti, Roumanie

Même l'école est décorée :-)

Ciocanesti, Roumanie

Ciocanesti, Roumanie

Ciocanesti, Roumanie

Ciocanesti, Roumanie

Ciocanesti, Roumanie

Ciocanesti, Roumanie

 
 Bon, cette heure comprend quand même un arrêt au musée des oeufs peints du village ( qui fait aussi musée des traditions ), et que l’employée, qui parlait assez bien français nous a gentiment laisser visiter alors qu’elle était en train de fermer à notre arrivée ( 17h ).


Musée des oeufs peints, Ciocanesti, Roumanie

Musée des oeufs peints, Ciocanesti, Roumanie

Musée des oeufs peints, Ciocanesti, Roumanie

Musée des oeufs peints, Ciocanesti, Roumanie

Musée des oeufs peints, Ciocanesti, Roumanie
On reprend les motos pour quelques centaines de mètres et nous arrivons à notre modeste mais authentique logement, chez Vladimir.

Arrivée chez Vladimir, Ciocanesti, Roumanie

C’est une adresse qu’on avait trouvée dans le GdR, et dont les commentaires enthousiastes sur le routard.com nous avaient convaincus !
Je vois d’ailleurs qu’il y en a eu un  nouveau depuis notre passage, toujours aussi élogieux, et je suis à 100% d’accord avec lui !

http://www.routard.com/hotel/pensiunea_vladimir_1_20734.htm#34708

Et il ya aussi le site des Chazel, des voyageurs au long court ( en camping-car ), qui nous avais donné envie d'y aller :


http://www.chazel.com/Recit_Roumanie.htm ( voir au 27/08 )

Sans doute la pension la plus sommaire, la plus froide mais la plus chaleureuse à la fois de notre séjour en Roumanie, grâce à l'accueil sympathique ( et francophone ) de Vladimir :-)))
Chambre simple et glaciale ( pas de chauffage : ben oui, quoi, on est encore en été ;-) ), salle de douche ( un tuyau et hop, direct sur le sol carrelé* ) à partager,


Pension chez Vladimir, Ciocanesti, Roumanie

Pension chez Vladimir, Ciocanesti, Roumanie

Vue depuis notre chambre :-)

Pension chez Vladimir, Ciocanesti, Roumanie


mais bon repas avec Vladimir et trois de ses hôtes, dont un ingénieur des Ponts, Chaussées et Voies Ferrées roumains ( mais quand on voulu lui parler de l'état des routes, il s'est empressé de dire que lui était spécialiste des ponts ;-)) ) : excellent potage de poulet à la façon de là-bas : avec une cuillerée de vinaigre de pomme, une de crème d'ail et deux de crème fraiche : j'ai A-DO-RE!
Puis poivrons farcis au riz et à la viande et poêlée de...cèpes à la crème, hi, hi, hi, j’en aurai fait une vraie cure :-))
Et dessert offert par l'ingénieur, et coupé par ses soins : une pastèque!
Et le tout avec la conversation intéressante de Vladimir ( en français ! ), plus le vin et la "tuiça", vraiment une bonne soirée :-)

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C8%9Auic%C4%83

Repas chez Vladimir, Ciocanesti, Roumanie

Repas chez Vladimir, Ciocanesti, Roumanie

Repas chez Vladimir, Ciocanesti, Roumanie

Vladimir, à droite, et un de ses hôtes, Ciocanesti, Roumanie

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C8%9Auic%C4%83

Ce repas vaut largement tous les foies gras du monde mangés dans des restaus chics ;-)
Et en plus, avec les bonnes grosses couettes en plumes, on a très bien dormi dans notre chambre froide :-))


Pension chez Vladimir, Ciocanesti, Roumanie

















 Bon, avec quelques couches de vêtements quand même ;-)

Pension chez Vladimir, Ciocanesti, Roumanie

*je dois à l'honnêteté de rajouter que si la salle de bain du premier étage qui nous était dédiée était sommaire avec son tuyau de douche sans bac de douche, Vladimir m'a spontanément proposé d'utiliser plutôt celle du rez-de-chaussée qui, elle, comportait une baignoire, quand même un peu plus pratique ( glaciale aussi, mais l'eau était bien chaude, c'est l'essentiel )…
Et puis tout ça rapporté au prix, ça donne un excellent rapport Qualité/Prix.
Table d’Hôtes : 25 lei / 6,15 € par personne
Ch. : 60 lei / 14,75 € pour deux
Pdj : 12 lei / 2,95 € par personne.
Bref, la demi-pension pour deux à 33€ ! Imbattable !
Si on devait recommander une adresse en Roumanie, ça serait celle-là ( et la Casa Saseasca à Sighisoara, pour son emplacement royal dans la vieille-ville et ses belles chambres aux meubles peints )