samedi 26 août 2017

Le Sri Lanka en solo en Royal Enfield, 16 avril, de Bentota à Negombo, la boucle est bouclée! 17 avril, retour à Paris.



Non seulement ma chambre d'hôtes est superbe, avec sa belle chambre et sa piscine, mais en plus le patron, aux petits soins, me sert un pdj copieux :-)



Et puis un bouddha lumineux veille sur moi ;-)


























Vraiment une bonne adresse!
Aujourd'hui, branché sur une prise électrique, mon GPS daigne s'allumer. Je me dépêche de prendre en photo la façon dont je devrai contourner le centre de Colombo pour arriver à Negombo, mais bon, vu l'échelle, ça risque de ne pas m'aider beaucoup :-/



Mais chaque chose en son temps, pour l'instant, je continue la "Nationale" 2, et ça, ça ne devrait pas être trop dur.
Ah, chouette, mon GPS accepte aussi de fonctionner sur ma batterie externe!
je le re-scotche donc sur le support et mon hôte, attentif, m'offre en plus un élastique :-)



Par sécurité ( je n'ai pas de jauge ), je fais le plein peu de temps après le départ.



















































Je tombe sur une course cycliste :





 Une course à pied, ici et en vidéo.

Une procession de communiant(e)s :






Des temples bouddhistes et hindouistes :






Comme il fait toujours chaud, je fais une pause dans un Mac Do climatisé.






A mon grand soulagement, mon GPS fonctionne toujours, ça m'arrange quand même bien pour ma traversée de Colombo!
































Je fais une pause dans un parc au bord de l'eau,



Ma copine Dory





 
où je rencontre de charmantes Sri-Lankaises dont une parle un peu... français ( c'est la première personne que je rencontre en 2 semaines qui parle ma langue! ) car elle a travaillé en France pendant trois ans. Mais son rêve, c'est d'aller travailler en Angleterre!
Elles posent volontiers avec moi pour une photo :-)




A partir de là, je longe pendant au moins une douzaine de kilomètres de jolis canaux agrémentés de bateaux colorés, mais au bout d'un moment, je dois quitter la "voie sur berge" car un pont s'est effondré!



 Après les km/h en France et les mph en Angleterre, les kmph au Sri Lanka :-)


 10 kmph de moins pour les tuk-tuks...










Le pont effondré : 



On voit que j'approche de Negombo, car je croise beaucoup d'églises catholiques et de statues de Marie, Jésus et quelques-uns de ses saints! Ça change de Galle et de ses femmes voilées!





































































Je fais une pause au bord de la mer au petit hôtel-restaurant Golden Sunset où je bats un record concernant les prix: un Coca 33cl consommé en terrasse face à la mer + une bouteille d'1/2l d'eau + un petit yaourt à boire pour... 1,02€!!





J'ai redemandé  à la patronne le montant en montrant les 3 produits pour être sûre qu'elle ne s'était pas trompée à son détriment, mais non! Tarifs clairement sri lankais, pas "touriste"!!
Vous imaginez le prix de ça à Nice!?
C'est reparti pour des églises et de jolis bateaux colorés.











Je ne suis pas sûre que ce car réussisse le test... ;-)


























Et voilà, la boucle est bouclée me voilà de retour à ma première chambre d'hôtes, 2 semaines plus tard. Le fils de la maison est plutôt fier de poser sur ma Royal Enfield :-)






 Je profite encore un petit peu de la moto pour me balader dans Negombo, par une chaleur écrasante comme d'habitude :-(





Cette fois, grâce à mon GPS, j'arrive à trouver le restaurant Sea View, repéré sur Tripadvisor, et que j'avais été incapable de trouver, à pied, de nuit, au début de mon séjour. Hélas, il va fermer, je ne fais donc qu'y boire un verre, mais je reviendrai ce soir, à la réouverture.
Quelques admirateurs ( nostalgiques? ) de ma Royal Enfield ;-)



Bon, je n'ai plus le choix, cette fois je dois vraiment la rapporter à Sha Lanka Moto Club après 1390 km à son guidon :-) :-* :’( 
Suranga fait un tour rapide de la moto pour constater que je ne l'ai pas abîmée. 



















Je prends un tuk-tuk pour rentrer à ma maison d'hôtes. 
Après un repos bien mérité sous la climatisation bienfaisante de ma chambre, je reprends un tuk-tuk pour mon dernier repas au Sri Lanka, où je mange des nouilles aux fruits de mer.




 Le 17 avril :

Levée avant l'aube, je prends mon tuk-tuk ( commandé la veille à mon hôtesse ) pour aller à l'aéroport.
Vol sans problème, avec une escale moins longue à Oman.
Je sais vraiment voyager léger : ma valise, qui contient le sac-polochon avec lequel j'ai voyagé pendant ces 2 semaines, pèse 13 kg sur la balance de l'enregistrement!

Je ne suis pas douée pour les conclusions grandiloquentes sur les pays que je visite, je vous dirai donc juste que le Sri Lanka est un bien beau pays, qu'on peut le visiter sans problème à moto en solo ( choisir la bonne période dans l'année, cependant, en évitant la saison des pluies! ) et que les gens sont vraiment d'une grande gentillesse et très souriants, c'est reposant!